L'actualité de l'immobilier par CAPIFRANCE

La photographie au service de l’immobilier

La photographie au service de l’immobilier

déc 17, 2013

« Une image vaut mille mots », un dicton à garder à l’esprit lorsqu’il s’agit d’annonces immobilières ! A l’heure où  90% des recherches de biens immobiliers débutent sur internet, la photo qui accompagne une annonce est d’autant plus importante qu’elle permet de se distinguer dans l’immense forêt d’annonces en ligne.

On le sait aujourd’hui : la plupart des premiers contacts avec un bien immobilier se fait par le biais d’Internet. Et donc forcément par l’annonce mais également et surtout par la photographie du bien.  Or, comme pour toute rencontre, ce sont les premières secondes qui sont importantes. Une étude réalisée par l’Institut comportemental et expérimental de l’immobilier, situé à l’université de Dominion, explique d’ailleurs comment un acheteur peut avoir le coup de foudre en quelques secondes face à une annonce.

L’étude montre ainsi que plus de 95% des utilisateurs ont regardé la première photo de l’annonce pendant 20 secondes en moyenne. C’est à ce moment qu’intervient le premier coup de cœur ou le rejet de l’annonce. Les chercheurs vont même plus loin en déclarant que  « sans une photo qui attire le regard, la bataille est perdue d’avance. Vous avez en moyenne 2 secondes pour attirer l’attention de l’internaute ».

95% des internautes passent vingt secondes à regarder la première photo

76% d’entre eux regardent ensuite les caractéristiques du bien

41% ignorent même le texte descriptif de l’annonce

Miser sur la première impression…

Cette première photo est donc « un point essentiel de l’annonce » selon Jean-Paul Lacroix, formateur photo depuis 6 ans chez CAPIFRANCE. « De plus, si la photo plaît, 90% du travail d’acquisition client est faite. Il est donc essentiel de réaliser des photos soignées du bien immobilier».  

Pour Jean-Paul Lacroix, il est très important de toujours penser en termes de qualité, à quelque étape que ce soit du processus photographique. « Des photos de qualité valorisent toujours le bien proposé à la vente. Elles s’assurent que les premières impressions, les plus importantes, que dégage la maison ou l’appartement sont positives, attirant l’œil des internautes et se démarquant du million d’autres photos ordinaires que l’on trouve sur Internet ».

Les mêmes techniques qu’en publicité

Et pour faire la différence, à l’heure du « tout visuel » quoi de mieux que de s’appuyer sur les méthodes et techniques de marketing, utilisées en publicité ? L’objectif d’une photo immobilière est d’ailleurs le même que pour une publicité. Il s’agit de susciter l’intérêt d’acheteurs potentiels et les pousser à mieux découvrir le produit, voire à acheter.

« Comme dans une publicité, il s’agit donc de construire son image autour d’un message. Car pour qu’une photo interpelle, il faut qu’elle raconte une histoire. Mais sans pour autant tout dévoiler. Au contraire, bien souvent moins en on dit et plus on suscite l’intérêt »  affirme Jean-Paul Lacroix.

Pour le formateur, une photo peut ainsi « mettre en condition l’acheteur ». Toutefois pour cela, il est nécessaire de prendre du temps. « La photo, celle-qui fonctionne et interpelle, nécessite de se poser, de réfléchir, de sentir les choses. Il faut observer, regarder et trouver ce petit plus à valoriser, qui fera la différence» ajoute Jean-Paul Lacroix.

 

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>